Nos Actualités

# Bookstagram mon amour !

Booksta… quoi ?

Bookstagram (book-stagram) ! Il s’agit tout simplement d’un composé du mot “book” (livre en anglais) et du mot “Instagram” contracté.

“Oui d’accord, mais c’est quoi?”

C’est tout simplement sous ce nom que vous pouvez retrouver sur Instagram, une énorme communauté de passionnés de livres qui présentent leurs lectures sur le célèbre réseau social.

Grâce à des photos plus ou moins élaborées, les lecteurs de Bookstagram donnent leur avis sur leurs lectures. On appelle ces lecteurs modernes, adeptes du partage, des bookstagrammeurs.

Ainsi, sous le hashtag Bookstagram, qui a déjà été utilisé plus de 20 millions de fois à l’heure où nous écrivons cet article, vous trouverez des photos et des vidéos mettant en scène des livres de toutes sortes.

Et c’est cette mise en scène, parfois moquée, qui fait toute la particularité de cette communauté. En effet, sur un réseau comme Instagram où l’esthétisme est roi, un livre est souvent mis en valeur de diverses manières.

Alors que trouve-t-on sur ces photos Bookstagram ? Et comment on illustre une lecture ?

Eh bien, le mot d’ordre semble être : “comme on veut”. Certains prolongent l’histoire sur leurs mains et avant bras à coups de pinceau. D’autres l’entourent d’objets telle une nature morte. On peut ainsi voir une nouveauté littéraire trôner fièrement sur le plateau d’un petit déjeuner du dimanche, ou au bord d’une nappe de pique-nique. On peut aussi trouver un livre accompagné de bougies, d’une collection de coussins moelleux,de guirlandes ou encore de fleurs... Certains bookstagrammeurs semblent même avoir fait une excursion dans le grenier de leurs grands-parents pour dérober la machine à écrire qui prenait là la poussière depuis des années, afin de créer une atmosphère à leur photo. Il n'est pas rare également de voir apparaître des figurines Pop, des peluches, ou encore des vêtements et des bijoux.

Bookstagram ou le partage du livre ...

Certains se moquent de ces pratiques et tournent cette tendance en dérision, à l’aide d’une bonne dose de clichés générationnels. Mais chez Sélène, on ne rit pas. En fait, on est plutôt fasciné par cette jeunesse qui fait fi de l’élitisme et qui tisse des liens entre ses passions jusqu’à se dessiner ses lectures sur la peau.Au lieu de faire de la littérature un art à part et une fin en soi, le bookstagrammeur prolonge l’expérience et plus encore, il la partage.À l’heure où l’on dit trop vite et sans réfléchir que les jeunes ne lisent plus, Bookstagram prouve le contraire.

Nous, on aime ce foisonnement d’idées, cet hétéroclisme qui se moque des barrières. Et l’on trouve qu’il y a du génie dans le fait de s’approprier un réseau pour en faire un support de la littérature.En effet, cette communauté a su détourner tous les outils du réseau afin de partager sa passion qu’est le livre.

Ainsi, en quelques stories, vous pouvez donner votre avis sur votre dernière lecture coup de cœur, ou à l’inverse utiliser la légende d’un post pour faire part de votre déception.À cela feront écho les commentaires des membres de la communauté ayant accès à votre contenu. Car, encore une fois, sur Bookstagram, c’est le partage qui prime.Ainsi, il n’est pas rare de voir des débats dans les commentaires d’une publication ou encore des groupes de lecteurs assidus théoriser sur un prochain tome.Car les bookstagrammeurs n’utilisent pas uniquement leur compte comme une bibliothèque vitrine. Non, ils sont de véritables prescripteurs qui donnent des conseils et font des recommandations de lecture.

Qu’est-ce que l'émergence des bookstagrammeurs a changé ?

Pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus par la pertinence de ce réseau, il y a pourtant un argument majeur qui prouve que tous ces jeunes lecteurs sont pris au sérieux. C’est la présence des maisons d’édition sur le réseau Instagram. Presque toutes les maisons Jeunesse ont sauté le pas afin de faire partie intégrante de cette vaste communauté. Et elle ne se contente pas d’y dupliquer leur communication, mais bien de l’adapter. On voit donc bien que Bookstagram a su imposer ses codes.

Car il ne faut pas oublier que ces jeunes lecteurs sont également des acheteurs. En effet, il est déjà bien loin le temps où leurs parents décidaient de leurs lectures et désormais, quand ce n’est pas eux qui achètent, ce sont eux qui soufflent le nom de leurs cadeaux livresques à leurs proches.C’est donc tout naturellement que de nombreuses maisons organisent des partenariats avec les influenceurs Bookstagram, pour séduire un public qui ne lit que très peu la presse, mais qui s’informe presque exclusivement sur internet.

Ces nouveaux prescripteurs, qui possèdent des comptes avec un nombre plus ou moins conséquent d’abonnés, savent fédérer autour de leurs lectures.Ils sont l’ami qui parle de sa dernière lecture et qui donne son avis sans filtre. Celui dont on écoute les conseils, car l’on connaît ses goûts.C’est donc un pari parfois risqué pour l’éditeur, car le bookstagrammeur donne son avis qu’il soit bon ou mauvais. Mais c’est également l'un des moyens de promotion les plus prisés de notre époque.

 

#Bookstagram mon amour !

Pour nous, Bookstagram c’est un lieu de partage et de rencontre. On y trouve des personnes de talents à l’imagination foisonnante qui s’expriment loin des carcans culturels et de l’élitisme littéraire. Il y règne une atmosphère bienveillante ou l’honnêteté à toute sa place. Nous y avons fait et faisons encore des rencontres merveilleuses dont certaines ont changé le cours de notre histoire. Et ça, c’est une expérience qui n’a pas de prix. Bookstagram, c’est notre moyen à nous d’être à l’écoute de ce que le public voudrait voir publier et c’est dans cette démarche que l’agence s’inscrit. Car les bookstagrammeurs sont à nos yeux bien plus que des indicateurs de vente.

En effet, si on dit à un écrivain que le meilleur des livres à écrire c’est celui qu’il a toujours rêvé de lire, alors il est grand temps de donner la parole à tous ces lecteurs au sang d’encre et au coeur de papier, qui sans prendre la plume ont dans la tête les histoires de demain.

Pour nous, Bookstagram c’est un peu comme une petite famille qui se réunit autour d’un sujet en commun. Et c’est avec émotions que nous voyons de plus en plus de personnes arriver sur notre compte et prendre part à l’aventure Sélène. Chaque jour, les bookstagrammeurs nous font rire et nous émerveillent par leur créativité. Et chaque jour, ils nous encouragent et en nous confortent dans l’idée de ne jamais laisser tomber notre combat pour les auteurs jeunesse et Young Adult francophones.

 

Retrouvez ici les comptes Bookstagram crédités dans l’article :

 

@lunabookaddict

@jordy_reads_books

@bookflixandchill

@blognouveauparent

@sunnyreve

@agenceselene

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :